25/03/2017 aprés un long silence , nous reprenons trés lentement à partir d'aujourd'hui . Un français anonyme enlevé au Tchad , par qui pourquoi ? lisez à la page centrale ... 25 mars 17/ åÇ ÞÏ ÚÏäÇ. áíÓÞØ ÎæäÉ ÇáæØä 25 mars 17/ Nous sommes de retour. Abas les proxenètes politiques, vive le tchad tout-puissant d'hommes intègres 25 mars 17/ Nous sommes de retour. Abas les traitres de la République 21 octaobre 2016/Tchad-Diplomatie: Le ministre des affaires étrangère du Tchad est candidat depuis ce soir au poste de la presidénce de la commission de l'Union Africaine 20 juil 16/ Le 8 août, selon plusieurs rumeurs qui se recoupent, serait la mère des journées. comprennent que pourra. 06juil/16: Question en l’air : Deby est-il le plus mauvais leader parmi les leaders tchadiens ? Nous y reviendrons. 06juil/16: Le Directeur général de l’ANS fait des confidences très graves. Nous y reviendrons. 06juil/16: l’ANS recrute massivement des femmes dans le but de persécuter les activistes tchadiens 06 juil/16: 4. Chers lecteurs, alhifrig.com est un site dédié à la lutte révolutionnaire, notre ligne éditoriale reste et restera toujours l’expression de notre engagement politique dont l’obédience est claire. 06 juil/16: Si dans une seule banque au Panama, nous disposons de 10.76 milliards de dollars, combien y aurait-il ailleurs ? (lire la page centrale 06 juil/16: Pourquoi Idris Deby Itno multiplie-t-il les dettes sur le dos du Tchad ? lire la rubrique « Bil-tchadi ». 6 mars 16/Tchadiens, préoccupons-nous du primordial : le retrait de la candidature du président Idriss Deby Itno. 6 mars 16/1- Maintenir la pression sur le régime, doit être une action quotidienne de tout citoyen libre. Autrement ça serait une autre occasion de perdue.
 

21 dec 14/Quand on n’est pas sûr de que l’on dit, on se tait

les tchadiens doivent encore et encore endurer toutes les incongruetés du pouvoir politique tchadien e ce pour longtemps.

Dans l’une de ses sorties ridicules qu’il appelle cérémonieusement éditorial, la rédaction du sulfureux titre «Horizons Nouveaux », a cru nécessaire de dire que le monde entier, représenté par ses différentes délégations envoyées au siège des Nations Unies attendait avec impatience que le chef de lEtat tchadien exprime son « sentiment sur les causes profondes de certaines crises, notamment celle du Mali, du Nigeria, de la Syrie, de l'Iran et sur la nécessité de les éradiquer par des moyens politiques d'abord et militaires au besoin ».

Ayant lu ces passages, nous nous trouvons dans la nécessité d’évoquer la phrase du martyr Saddam Hussein, ex-président irakien, qui disait ceci : « la valeur d’un discours réside dans la réalité des faits qu’il désigne ». En effet, ce que l’outil de propagande du régime attribue au président tchadien, tout le monde le sait.

Maintenant, si toujours est-il que le président de la république avait tenu ce langage, eh bien, non seulement il n’y a rien de nouveau comme constat moins encore comme idée à proposer à la communauté internationale, mais son ignorance politique ou tout au moins son manque de suivi de raisons qui entrainent les conflits internes et externes, le mène lui-même à mélanger les choses. Notre président, le président de tous les tchadiens, comme nous l’avions mentionné à plusieurs reprises, ne lit jamais ou, en tout cas, pas assez suffisamment pour un chef d'Etat.

Si non, comment comprendre qu’un chef d’Etat qui a lui-même échappé à maints coups de force puisse être aussi léger dans ses attributions des causes aux conflits que vivent certains Etats. Où sont-ils, en fait, le rapport, le point de ressemblance entre le conflit que vivent des Etats comme le Nigeria et celui de la Syrie ou de l’Iran ?

S’il est vrai que je le chef de l’Etat ait exprimé ces phrases, alors, nous sommes en droit de l’informer (en tant que ses administrés honnêtes) que l’Iran est un pays paisible où il fait bon vivre et où le seul problème qu’il a c’est ses ambitions « démesurées » (aux yeux des occidentaux) de vouloir devenir une superpuissance. L’occident ne tolère pas qu’un pays du sud devienne une réelle puissance. Monsieur le président, c’est cela que vous appelez les conflits en Iran comme si c’était un conflit interne.

Nous le répète monsieur le président pour que vous le compreniez, l’Iran a des « problèmes » avec les forces du mal qui militent pour qu’il n’arrive pas satisfaire le besoin de sa nation de s’épanouir. Et puisque apparemment votre ministre des affaires extravagantes euh…extérieures qui mélange les affaires étrangères et les affaires intérieures, soit dit-il en passant, ne vous l’avait pas dit, sachez que l’Iran n’est pas le Nigeria moins encore la Libye de « rats » et autres traitres qui l’ont vendu à l’ennemi. L’Iran est une puissance en construction qui tient tête à tout l’occident dont vous n’ignorez pas le mobile de son activisme.

A suivre.

La rédaction

 
 
WijlTWxCfaKBngKQiLY
Mark
6PDbg8 http://www.y7YwKx7Pm6OnyJvolbcwrWdoEnRF29pb.com
 
06 juil/16: Pourquoi Idris Deby Itno multiplie-t-il les dettes sur le dos du Tchad ?
16 mars 16/Le passé présent ÇáãÇÖí ÇáÍÇÖÑ
11 fev 16/ J’allais trahir par mégarde.
25 juil. 15 : Deby étrangle d’avantage les libertés.
21 dec 14/Quand on n’est pas sûr de que l’on dit, on se tait
06 dec 14/ Quand un égorgeur crie au secours (troisième partie)
06 Dec. 2014: Idriss Deby avoue impuissant!
01 dec14/Le MPS, un régime de dictature nihiliste.
7 nov 14/Quand un égorgeur qui crie au secours. (Première partie)
12 aout 14/ Où est « place Naim Sabit » » ¸ Où est « « Boulevard Naim Sabit » ?
 
         

Acceuil ا Site Map ا Contact Us

Copyright 2010 alhifrig. All Right Reserved.
Alhiwar Alifrighi